Fondue au fromage quel vin utilé?

Il est un débat qui divise les familles, les villages et les ragions, celui du vin d’accompagnement pour la célèbre fondue au fromage.

Pour info, la fondue classique en suisse, parfois appelée moitié-moitié, est constituée à parts égales de gruyère et de vacherin. On y adjoint, selon son bon plaisir, un peu d’ail, quelques cuillères à soupe de vin blanc, de la noix de muscade ou du poivre et un doigt de kirsch.

Le fameux débat homérique voit s’affronter les tenants du vin blanc et ceux du thé noir, les uns reprochant au liquide de l’autre camp de les laisser avec un estomac lourd et ballonné ainsi qu’une inextinguible soif tout au long de la nuit.

 

La question a manifestement paru suffisamment essentielle à quelques chercheurs qui ont réalisé une expérience complète dont les résultats ont été publiés dans le prestigieux British Medical Journal.

Les savants ont comparé 20 personnes qui avaient bu soit du thé, soit du vin blanc, suivi d’un schnaps, soit de l’eau en mangeant leur fondue.

 

Question vin, il s’agissait d’un fendant du valais à 13 % et question schnaps, il s’agissait d’un Etter kirsch 40 %.

Les 20 volontaires étaient en parfaite santé, leur âge moyen était de 37,5 années, et leur indice de masse corporelle moyen était de 23,6. On suppose que l’estomac des volontaires était en béton, mais ça, l’étude ne l’a pas précisé. Nous avons donc quatorze hommes et six femmes très motivés qui se sont prêtés à l’expérience.

Vidange stomacale

Les fondues ont été ingurgitées sur deux jours séparés par au moins une semaine, histoire de laisser les valeureux gaillards se remettre de leurs émotions.

 

Afin d’en avoir le cœur tout à fait net, on a mesuré la fonction de vidange stomacale, aussi appelée vidange gastrique, à intervalles réguliers tout au long du repas.

Les conclusions sont sans appel et tiennent en trois points. 

1. L’estomac se trouve plus rempli si la fondue est consommée avec de l’éthanol. On coupe ainsi les ailes au fameux canard qui prétend qu’absorber du vin permet de diluer le fromage. 

2. Le groupe qui n’avait bu que de l’eau montrait plus d’appétit pour avaler un dessert après la ripaille de fromage.

 3. Le schnaps en fin de repas ne permettait pas d’augmenter l’appétit pour avaler une sucrerie. Le canard du trou normand en prend pour son grade également.

Voilà pour l’expérience… Sur ces bonnes paroles, n’oubliez pas, pour les fondues comme pour le reste, il n’y a qu’une seule solution, c’est le plaisir.